Le stress et la perte des cheveux

 In GREFFE DE CHEVEUX

L’actuelle pandémie du coronavirus (COVID-19) constitue une réalité particulière et inhabituelle. Celle-ci peut affecter les personnes sur le plan psychologique, mais également sur le plan physique. En effet, dans un tel contexte, de nombreuses personnes vivront des réactions de stress, d’anxiété et de déprime.

Qu’est-ce que le stress?

Le stress est une réaction physiologique de l’organisme face à une situation d’urgence. Il fait partie intégrante de notre existence. Il permet à notre organisme de s’adapter aux multiples événements positifs ou négatifs que nous vivons. Mais il arrive aussi que ce stress soit trop violent ou récidivant et que l’organisme réagisse de manière démesurée ou inadaptée. Les conséquences psychiques peuvent être différentes d’une personne à l’autre. Manifestations possibles reliées au stress c’est  l’anxiété, la déprime, l’insomnie ou la dépression. Mais le stress a aussi des répercussions physiques. La perte des cheveux en fait partie.

Quel est le lien entre le stress et la perte des cheveux ?

L’état de nos cheveux est souvent le reflet de notre santé physique et psychique. Il arrive d’ailleurs que nous les perdions quand nous sommes stressés. Il est normal de perdre 40 à 80 cheveux par jour. Si vous perdez plus de 100 cheveux par jour et si cette chute est arrivée de façon soudaine et brutale, il s’agit d’une chute de cheveux réactionnelle.  Vos cheveux tombent alors de manière affolante. Vous en retrouvez partout dans la douche, sur votre taie d’oreiller, en vous coiffant, sur votre brosse, et vous avez l’impression qu’ils tombent par poignée. Une perte de cheveux massive sur l’ensemble de la chevelure- c’est une  réaction à un déséquilibre dans votre vie a cause du stress. Car le stress provoque une série de réactions chimiques et hormonales dans notre corps: le cerveau transmet l’information à l’hypophyse qui, à son tour, envoie l’information aux glandes surrénales. Celles-ci libèrent alors une décharge d’hormones : l’adrénaline, le cortisol et les androgènes surrénaliens. Cette sécrétion d’androgènes provoque une rétractation des follicules pileux et des vaisseaux sanguins, rendant les cheveux fins et vulnérables. Résultat – les cheveux tombent.

Un stress émotionnel peut aussi provoquer une pelade, maladie inflammatoire qui touche des sujets génétiquement prédisposés. La pelade se manifeste en général par une chute de «plaques» de cheveux bien limitée, à certains endroits du crâne ou sur sa totalité. Cette affection est réversible et peut être traitée efficacement si le traitement est commencé à temps.

Mais comment lutter contre la perte des cheveux liée au stress ?

La chute de cheveux réactionnelle survient 2-3 mois après l’événement déclencheur.

Cette chute de cheveux aigüe est très impressionnante. Elle peut naturellement diminuer au bout de quelques semaines/mois; mais parfois sans traitement, elle peut persister bien plus longtemps.

Il n’existe pas de traitement passe-partout, chaque cas de chute des cheveux renforcée par le stress est complexe et doit faire l’objet d’un traitement et d’un suivi particulier. C’est pourquoi, au Centre Chirurgie Esthétique de l’Océan Indien, nous insistons tellement sur le diagnostic préliminaire de chaque cas pour vous proposer un soin adapté et complet pour freiner la chute réactionnelle des cheveux. Un soin qui vas assurer une bonne microcirculation au niveau de cuir chevelu pour favoriser l’apport des éléments essentiels à la croissance du cheveu. Il relance rapidement la croissance et renforce les cheveux en préservant l’équilibre du cuir chevelu. Complexe unique d’actifs antichute de haute efficacité, pour augmenter visiblement la masse capillaire et lui apporter vigueur et vitalité.

Si vous remarquez que la qualité de vos cheveux a changé, ils sont devenus fins et cassants, vous perdez plus que d’habitude n’hésitez pas nous contacté :

Centre Chirurgie Esthétique de l’Océan Indien

email: info@cceoi.com

téléphone:  265 50 50

Dr. Arthur Movsisyan

Recent Posts