Comment définir la calvitie ?

 In GREFFE DE CHEVEUX
  1. Comment définir la calvitie ?

La calvitie implique plus que de perdre des cheveux sur la tête. Deux événements simultanés se produisent: le raccourcissement de la phase anagène et le rétrécissement du follicule. Comme ces deux événements continuent de travailler en conjonction avec l’autre, les cheveux deviennent plus courts, plus minces et perdent leur pigment – l’évolution constatée de la calvitie «normale» pour changer des poils normaux, à poils intermédiaires et finalement à poils duvet. Voici les nombreux types de perte de cheveux et les raisons derrière eux. L’alopécie androgénétique ou calvitie chez les hommes. Le terme alopécie androgénétique contient deux des trois causes de perte de cheveux. L’alopécie est le mot grec pour «calvitie», tandis que androgénétique peut être divisé en: androgènes – l’hormones males et génétique – «gènes». Le troisième volet de la perte de cheveux est le temps. Ces trois éléments contribuent à la perte de cheveux.

 

  1. La perte des cheveux est liée au vieillissement ?

Non, la perte de cheveux n’est pas seulement liée au vieillissement. L’alopécie androgénétique, cette pathologie responsable de la miniaturisation puis de la chute des cheveux et plus généralement connue sous le nom de “calvitie”, peut débuter à l’âge adulte et aussi  parfois…à l’adolescence. Si jeune, les conséquences psychologiques peuvent être désastreuses.

 

  1. La perte des cheveux peut commencer à partir de quel âge ? Pourquoi ?

Environs 25% des hommes entre 25 et 35 ans sont touchés par cette forme de calvitie, 20% aux alentours de 20 ans. Mais attention, cela ne veut pas dire que les adolescents ou jeunes adultes qui souffrent de la calvitie ont le crâne complètement nu.

 

  1. Quels sont les facteurs qui provoquent la calvitie ?

PERTE DE CHEVEUX, CAUSES PRINCIPALES

Les causes d’une perte de cheveux sont multiples autant chez l’homme que chez la femme. Les chutes anormales sont principalement dues à certains facteurs importants tels que l’hérédité, les hormones, le stress, les mauvaises techniques de manipulation des cheveux ainsi que toutes les maladies et infections des cheveux. La première chose à établir lors d’une perte de cheveux est si elle est normale ou anormale. En effet, la phase télogène, la phase de mort des cheveux, fait partie du cycle naturel du cheveu.

 

L’HÉRÉDITÉ

Le bagage génétique joue un rôle important dans les causes de chutes hâtives. En effet, lors de la formation de l’embryon dans le corps de la femme, la surface du cuir chevelu se forme à partir des gènes des deux parents. Lorsque la femme est touchée par la calvitie ou une forte perte de volume capillaire, le risque pour l’enfant d’être atteint de problèmes est multiplié par 10. De plus, lorsque les 2 parents sont affectés par la calvitie, le risque est supérieur à 90%, tandis que le risque est d’un peu plus de 80% si l’un des 2 parents est atteint en plus d’un grand-parent. Il est donc fortement conseillé d’effectuer des analyses capillaire et de leur apporter les soins nécessaires dès l’âge adulte.

 

MALFORMATIONS ET PROBLÈMES DU CUIR CHEVELU

Certaines malformations du cuir chevelu peuvent engendrer des problèmes d’apparition de cheveux. On peut penser, entre autres , à l’aplasie cutanée du cuir chevelu de même qu’aux dysplasies ectodermiques qui peuvent entraîner, notamment, l’absence complète ou l’apparition de cheveux très fins et fragiles ; ces syndromes ou malformations peuvent donc engendrer plusieurs problèmes de perte de cheveux et de calvitie.

Le syndrome d’Adams-Oliver est une affection rare caractérisée par l’association d’anomalies congénitales des membres et d’anomalies du cuir chevelu, souvent accompagnée de défauts de l’ossification du crâne.

HORMONES
Les changements hormonaux est probablement la cause la plus fréquente dans l’apparition d’alopécies.

 

CHEZ L’HOMME

La testostérone se transformant en dihydrotestostérone en concentration trop importante cause souvent une perte de cheveux androgénétique.


CHEZ LA FEMME

Chez la femme, la grossesse ainsi que la ménopause apportent leurs lots de changements d’hormones et entraînent donc plusieurs transformations positives ou négatives sur les cheveux. L’hormone principale qui transforme les cheveux chez la femme est l’œstrogène qui, en plus grande quantité, améliore l’état des cheveux et leur volume tandis qu’une diminution entraîne une chute plus importante.

Lors du vieillissement, le corps de l’homme comme de la femme a tendance à diminuer sa production d’hormones. Cette insuffisance, en plus du fait que les follicules pilaires perdent de leur vigueur, peut être la cause de cheveux en moins bonne santé et à une chute prématurée des cheveux.

 

STRESS

La fatigue corporelle, le surmenage et le stress régulier sur de longues périodes peut causer l’augmentation de risque de développer un début d’alopécie. Des chocs émotionnels ou physiques tels que des événements traumatisants provoquent aussi un bouleversement immédiat qui se répercute sur la santé de vos cheveux. Le volume des cheveux est généralement directement affecté par le stress ; des parcelles du cuir chevelu sont donc observables à l’œil nu ou à l’aide d’instruments permettant de mesurer la densité de vos cheveux. Le stress est donc à la base de ce que les experts du cheveu nomment l’alopécie.

 

CHIMIOTHÉRAPIE

Un bon nombre des personnes atteintes du cancer doivent subir une chimiothérapie. La chimiothérapie rend sensible votre cuir chevelu et cause parfois la perte de cheveux. Cette chute est la plupart du temps temporaire et avec des soins appropriés, vous retrouverez rapidement vos cheveux

PELLICULES

De façon générale, les démangeaisons causent des squames qui sont souvent observées sous forme de pellicules sèches se détachant du cuir chevelu. Dans d’autres circonstances, des pellicules grasses peuvent aussi faire leur apparition sur le cuir chevelu, augmentant ainsi le risque de perte de cheveux par étouffement du follicule pileux. Obtenez plus de détail sur les pellicules et démangeaisons.

 

EFFETS SECONDAIRES DE MÉDICAMENTS

Les médicaments doivent être pris de façon adéquate. Les effets secondaires peuvent entraîner des lésions ou infections du cuir chevelu. Dans tous les cas, il est préférable de lire attentivement la notice du médicament avant de se soigner, car des effets secondaires pourraient accélérer l’alopécie ou entraîner tout autre problème lié à votre cuir chevelu.

 

CARENCES ALIMENTAIRES (CARENCES EN FER OU EN VITAMINES)

Une carence ou une mauvaise alimentation peut engendrer des déséquilibres autant au niveau du cuir chevelu que dans l’ensemble du corps. Il est bien connu qu’une mauvaise alimentation augmente le risque d’obésité et par le fait même de  tous les problèmes qui y sont liés. Toutefois, les problèmes de santé ou de perte de volume peuvent aussi être liés à un manque de vitamines ou minéraux dans le corps. Lors d’une carence alimentaire, les follicules pileux ne sont pas correctement alimentés par le cuir chevelu, ce qui peut accélérer le processus de perte de cheveu.

PARASITES, MALADIES ET CUIR CHEVELU

Certaines maladies systémiques, des parasites ou maladies dermatologiques et autres affections du cuir chevelu, de même que des lésions qui mènent à des cicatrices, peuvent aggraver l’état de santé de l’épiderme ou causer des blocages aux cheveux qui tentent de pousser. Parmi les affections les plus connues, nous trouvons, entre autres : les pellicules, la dermite séborrhéique du cuir chevelu, le pityriasis, la pelade,  le psoriasis du cuir chevelu, les teignes, la gale, la pédiculose du cuir chevelu (les poux), le Lupus, la Sclérodermie et la Trichotillomanie.

 

  1. Quelle est la situation à Maurice : est-ce que de plus en plus de personnes âgées souffrent de calvitie ? Y a-t-il plus d’hommes que de femmes ? Est-ce que vous avez des chiffres ?

 

En générale, la calvitie touche 60% des hommes et 20% des femmes

 

 

  1. La calvitie ne touche pas uniquement les hommes ?

 

L’alopécie chez la femme peut toucher des personnes jeunes en raison d’un déséquilibre hormonal congénital. Dans des cas plus rares, la pilule, si elle n’est pas convenablement dosée, peut également favoriser une perte de cheveux.

 

  1. Quelles sont les conséquences de la calvitie sur notre quotidien ?

 

Les hommes et les femmes qui souffrent de la calvitie perdent peu à peu confiance en eux. Certains d’entre eux se sentent obliges de porter la casquette en permanence, d’autres ne sortent plus.

Certains de nos patients se sont métamorphosés après leur greffe de cheveux. Ils font plus attention à leur look, leur démarche, leur posture, une vraie métamorphose.

 

 

  1. Comment traiter la calvitie ?

 

La perte des cheveux : enfin les solutions.

Au cours de ces dernières années, une évolution s’est produite dans les techniques de lutte contre la perte des cheveux. Il y a quelques années, la découverte de deux nouvelles molécules, le Minoxidil et le Finastéride, a permis de ralentir efficassement  la chute des cheveux androgénétique. Elles ne font que ralentir mais pas repousser.

Le Minoxidil

A l’origine, la molécule “Minoxidil” était prescrit dans le traitement de l’hypertension

artérielle. Mais on s’est rendu compte qu’elle induisait également un développement de

la pilosité de par ses propriétés vasodilatatrices. Depuis, il est utilisé en solution topique

sur le cuir chevelu en traitement contre la chute des cheveux. Mais attention, il ne fait

pas repousser les cheveux : il allonge leur cycle de vie. Ainsi, les cheveux en phase

“terminale” (la phase “télogène”) restent plus longtemps sur le crâne. 

On conseille vivement aux jeunes souffrant d’alopécie précoce de l’utiliser afin de garder

le plus longtemps possible sur la tête leur cheveux primitifs. 

 

Le Finastéride (Propecia)

Essentiellement destiné aux hommes qui ont encore une réserve de cheveux plus ou

moins importante, le finastéride peut s’utiliser seul ou en complément d’une greffe de

cheveux. C’est une médicament qui se prend par voie orale et qui réduit en particulier la

transformation de la testostérone en DHT (dihydrotestostérone) et empêche ainsi son

activité néfaste sur les bulbes capillaires. 

Utilisé pendant 5 ans, le traitement par finastéride permet une stabilisation de la chute

des cheveux chez 90 % des hommes. Par ailleurs, une augmentation de la repousse a

été observée chez 65 % des hommes. (Source RECIP-BCP 2010)

Toutefois, une utilisation continue est recommandée pour maintenir le bénéfice

thérapeutique. Si le traitement est arrêté, les résultats s’atténuent progressivement et la

chute de cheveux recommence.

La prise de finastéride ne se fait pas sans surveillance médicale. Les effets secondaires

sont rares et doivent être immédiatement rapportés à votre médecin. 

 

L’association PRP + Mésothérapie du cuir chevelu

D’un côté, un traitement d’attaque de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) va stimuler les

cellules souches des bulbes pileux et créer de nouveaux vaisseaux sanguins et de

l’autre, les vitamines et minéraux injectés en mésothérapie vont apporter les nutriments

nécessaires à vos cheveux. 

Un cocktail efficace et complémentaire qui permet de stimuler la chevelure quand elle

commence à montrer des signes de faiblesse.

 

Cette association est également recommandée suite à une greffe de cheveux afin de

stimuler la repousse des greffons.

 

La GREFFE DE CHEVEUX , la seule et veritable solution

En fait, la greffe de cheveux doit pouvoir accompagner et compenser au fur et à mesure

la chute de cheveux tout au long de la vie du patient, en tout cas jusqu’à ce qu’elle se

stabilise, c’est-à- dire vers 50 ans. C’est toute fois la seule et veritable solution contre la calvitie.

La FUE Density est la technique qui vous garantie des cheveux pour la vie.

La FUE DENSITY®

FUE DENSITY® , la HAUTE COUTURE de la greffe de cheveux
Sans douleur, Sans œdème postopératoire, sans traces visible..

A l’île Maurice au Centre de Chirurgie Esthétique de l’Océan Indien de Trou aux Biches  la Greffe De Cheveux est pratiquée quotidiennement par notre equipe et est devenu en 18ans une des references mondiale  .

 La FUE DENSITY® ou Follicular Unit Extraction consiste en un prélèvement et une implantation, follicule par follicule.  C’est  l’Art de la greffe de cheveux .


La nouvelle technique FUE DENSITY® est 2 fois plus rapide avec 2 fois plus de cheveux greffés en une seule séance (jusqu’à 5,600 greffons, environ 12,000 cheveux)

 

Fini de se lamenter chaque matin devant sa glace à voir sa chevelure se clairsemer au fil des mois et des années! Dès à présent, prenez votre destinée en mains, Sachez ANTICIPER!

Les progrès de la chirurgie capillaire, notamment grâce à la FUE DENSITY® l’extraction follicule par follicule, sans œdème et sans douleur postopératoire et sans les traces visible permettent de remplacer les cheveux perdus au fur et à mesure, et ainsi d’éviter de devenir chauve. C’est une véritable Gestion Planifiée de votre Capital Cheveux qui vous est proposée, en pratiquant des mini-séances non invasives, qui dureront 2 à 3 heures tout au plus, et au terme desquelles vous repartirez avec
…MILLE NOUVEAUX CHEVEUX POUR LA VIE !

« Je vais pouvoir répéter  ce protocole à intervalle régulier. Simple comme aller chez mon coiffeur. OUI, c’est vraiment une démarche aussi simple et indolore que d’aller chez mon coiffeur. J’avais l’habitude de dire que mon meilleur Ami, c’est mon coiffeur, désormais, mon Meilleur Ami, c’est mon Chirurgien Capillaire.

 

 

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We have received your message and will get back to you shortly. If you have not received any email within 48 hours, please check your spam/junk email folder. Feel free to attach your phone number to your name.

Not readable? Change text. captcha txt