Et si mon dentiste s’intéressait à ma santé.

 In CHIRURGIE DENTAIRE

Nos bouches contiennent aujourd’hui une véritable mosaïque de métaux et matériaux différents posés par les dentistes . Tous ces matériaux utilisés dans la dentisterie moderne sont des composés physico-chimiques complexes,pour lesquels les qualités techniques priment sur les qualités biocompatible.

On compte parfois plus de 30 matières différentes dans une cavité buccale. Certaines sont apparentes, d’autres enfouies à l’intérieur des racines dentaires, sous forme de pivots ou autres vis. Certains métaux sont recouverts par de la céramique ou des résines et ne sont donc pas visibles.

Il existe dans le public des  confusions quant à la dénomination de ces  différents matériaux posés en bouche par les dentistes.

Le mercure qu’il contient est un poison.

Je rappelle qu’il n’y a du mercure  seulement dans ce que l’on appelle  »amalgames » encore appelés  »plombages ». On ne devrait  donc pas parler d’amalgames au mercure puisqu’ils en contiennent toujours car cela laisse supposer qu’il en existerait sans mercure.

Ces amalgames sont parfois appelés  »plombages » pourtant il n’y  pas de plomb dans ceux-ci. Il n’y a pas de mercure dans toutes les autres reconstitutions dentaires, métalliques ou non, posées en bouche par les dentistes. Des précautions doivent être prises quand on  retire les amalgames, mais celles-ci sont inutiles quand on retire d’autres reconstitutions comme les couronnes dentaires.

La dépose des amalgames et leur remplacement.

L’amalgame dentaire est un mélange de métaux en poudre et de mercure liquide utilisé dans le traitement des lésions carieuses. Il est de moins en moins posé pour des raisons esthétiques.

Un amalgame dentaire contient environ 50% de mercure métallique. La poudre d’alliage est constituée dans des proportions variables, d’argent (environ 40%),  de cuivre et, dans des proportions plus faibles, d’autres métaux comme le zinc…). L’amalgame se façonne aisément et durcit rapidement. L’amalgame a une  coloration grisâtre métallique. Parfois il s’oxyde et devient noirâtre. Parfois même, il prend une coloration dorée ou rougeâtre à la suite d’une anodisation par  d’autres types de métaux en bouche.

Aujourd’hui nous savons que des courants galvaniques peuvent se créer dans une bouche, certains métaux ou alliages faisant anodes, d’autres cathodes, la salive servant d’électrolyte comme dans une batterie de voiture. C’est ainsi que des ions métalliques se déplacent et peuvent polluer nos organismes .Parfois à proximité de reconstitutions métalliques en bouche on aperçoit sur la gencive des colorations grisâtres  qui sont dues à cette migration d’ions métalliques.

Dans le cas de l’amalgame cette migration peut être due à l’argent. Mais cela n’est pas le fait que de l’amalgame. Pour les autres métaux en bouche cela peut provenir  du chrome, du cobalt , du nickel,etc….

Pour les retirer, un protocole rigoureux doit être appliqué.

L’amalgame  malgré ses qualités techniques  ne doit plus être posé en bouche et  toutes les précautions doivent être prises à la dépose pour ne pas risquer une éventuelle intoxication.

En conclusion : Toute matière posée dans ou sur le corps humain, quel que soit sa nature devrait  être au préalable testée afin de vérifier sa compatibilité électromagnétique  avec celui-ci .Cela d’autant plus si elle est amenée à être portée en permanence. (Prothèses dentaire et autres, stérilets, lunettes) C’est donc en quelque sorte une révolution culturelle qui s’impose à nous.

Recent Posts
Contact Us

We have received your message and will get back to you shortly. If you have not received any email within 48 hours, please check your spam/junk email folder. Feel free to attach your phone number to your name.

Not readable? Change text. captcha txt