Des champions français dans nos eaux mauriciennes

 In GREFFE DE CHEVEUX

Si vous vous êtes récemment baignés dans les eaux de Grand baie, vous avez peut-être partagé le plaisir du lagon avec de grands champions médaillés de France, d’Europe ou mondiaux. 7 nageurs de l’équipe de France de natation en eau libre, spécialistes des longues distances en milieu naturel, sont venus nager à Maurice du 27 décembre au 7 janvier, entrainés par le célèbre Philippe Lucas (qui a notamment mené au succès Laure Manaudou) et Xavier Idoux.

D’une manière générale, la préparation des nageurs est éprouvante et permanente. Les enjeux sont lourds ; qualifications, championnats du monde, Jeux Olympiques… Après la pause de Noël, cette fois c’est à Maurice que l’on plonge. Sans doute la douceur locale rend-elle la reprise des entrainements plus agréable, mais ceux-ci n’en sont pas moins durs. Ainsi, chaque jour au programme du stage d’entrainement conventionné par la Fédération Française de Natation, 1 heure de musculation, 1 heure et demi de nage en bassin et 1 heure d’entrainement intensif en mer. Or, si la chaleur de l’eau mauricienne ravit les touristes, elle rend l’entrainement des nageurs bien plus contraignant. Le cœur s’emballe, la récupération est plus difficile. Mais l’eau chaude a un sens. Ceux qui seront qualifiés pour les JO de Tokyo de 2020 devront parcourir 10 kilomètres dans une eau à plus de 25°C !

L’entrainement en mer permet aussi à ces nageurs d’apprendre à composer avec des éléments que la piscine ne connaît pas – vent, courant, vagues – et à se repérer dans un espace peu limité. Encadrés par leurs entraineurs qui les suivaient en bateau, les nageurs ont remonté quotidiennement le lagon de Grand Baie sur environ 2,5 kilomètres. Pour la nage en bassin et la musculation, le Centre sportif Riverland à Grand Baie s’est avéré autant agréable qu’efficace avec ses infrastructures modernes et sa piscine semi Olympique.

Cet entrainement ne fut pas exclusif de visites et de découvertes. En dehors de Philippe Lucas qui connaît bien l’île, qu’il a découverte en venant au Centre de Chirurgie Esthétique de l’Océan Indien pour préserver sa chevelure emblématique, la plupart des nageurs venaient pour la première fois à Maurice. Malgré leur programme chargé, ils ont pu découvrir certains trésors de l’île. Sous l’œil attentif de leur kinésithérapeute qui veillait à ce qu’ils ne dépensent pas trop d’énergie dans la promenade, ils ont arpenté Maurice et ses iles en bateau, en quad, à vélo ou encore en tyrolienne ; certains ont aussi gravi le Morne.

Peut-être l’un des secrets de l’entrainement des nageurs est-il là ; s’imbiber de nos merveilleux paysages pour gagner en détente et en performance…

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We have received your message and will get back to you shortly. If you have not received any email within 48 hours, please check your spam/junk email folder. Feel free to attach your phone number to your name.

Not readable? Change text. captcha txt