DOCTEUR DEVARAJEN CARPANEN

Chirurgien Esthétique

Le Dr Devarajen Carpanen, est un chirurgien mauricien, formé à la chirurgie plastique et reconstructrice, qui exerce à notre Centre depuis près de 9 années.

Il est membre et secrétaire national de l’International Society of Aesthetic Plastic Surgery de l’île Maurice.

Après une 1ère année de médecine à l’Université de Lille en France, il a poursuivi son cursus en chirurgie par 7 années à l’université de KHARKOV en Ukraine, entrecoupées de formations en Afrique du Sud à l’université de CAPE TOWN et en Allemagne à l’Université de KAISERSLAUTERN, puis 4 années à l’université CENTRAL SOUTH UNIVERSITY en Chine, en chirurgie plastique et reconstructrice, avant d’intégrer ses fonctions dans notre Centre en 2011.

LE CHEMIN COMMUN AVEC LE PATIENT

Le rêve d’un jeune qui voulût être médecin . Je me souviens de ce dentiste, que j’avais rencontré alors que je commençais tout juste mes études. Il m’avait offert un livre qui a changé ma vie : Psychocybernetics,de Maxwell Maltz. Il y explique que tout ce que l’on fait, que l’on ressens est lié à l’image de soi. Ma vision et mon objectif m’ont mené aux quatre coins du monde France, Ukraine, Allemagne, Afrique du Sud , Chine.

L’écoute lors de la consultation;il y a une fusion qui se fait entre le patient et le médecin et un partage d’émotions,c’est a ce moment la que le médecin pose son diagnostic et s’engage dans un chemin de confiance.

Le chemin; ..la visualisation du résultat final et le sentiment de satisfaction du patient,dont la confiance n’a pas été trahit ,le sentiment de reconnaissance envers le médecin , ce sont tous ces ingrédients que le médecin ramènent a l’instant présent qui vont guider son geste pour atteindre son objectif. La reconstruction et l’esthétique, c’est un chemin bien définit. Un chemin émotionnel, que l’on fait avec l’autre.

Ce qui n’empêche pas de traiter des cas parfois très atypiques. Comme ce jeune homme, atrocement brûlé sur une partie de la tête et le dos, pour qui l’hôpital ne pouvait plus rien. Une partie de son crâne n’était plus qu’un os à nu. Nous lui avons reconstruit puis implanter des cheveux, patiemment. Lorsqu’il était sorti, il nous a dit qu’il était vivant, à nouveau.

C’est ça, l’esprit du Centre Esthétique de l’Ocean Indien. Si je devait le définir, je n’emploierais que quelques mots : La présence de l’équipe qui participe a l’activité du centre n’est pas le fruit du hasard. C’est une attraction énergétique avec une philosophie commune qui nous unissent au centre.