Nano-Lift®, la Révolution des techniques de rajeunissement

 In CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

Un petit condensé des dernières avancées en matière de renouvellement cellulaire :

L’injection de graisse autologue est de plus en plus pratiquée comme technique de comblement, notamment au niveau du visage. Cet acte appelé «  lipofilling » qui consiste à utiliser les cellules graisseuses propres au patient pour redonner de la plénitude au visage, par exemple au niveau des pommettes, des sillons nasogéniens ou des creux orbitaux. Mais sur les zones plus subtiles, telles que les ridules verticales ou la fossette, situées au-dessus de la lèvre supérieure, ou pour repulper les lèvres, cette technique n’apportait pas la finesse indispensable à un résultat naturel. C’est ainsi que grâce à des solutions de filtration de plus en plus élaborées, le « microfilling » permet aujourd’hui de disposer cellules graisseuses autologues beaucoup plus fines, injectées à l’aide de micro-canules. C’est l’alternative naturelle à l’acide hyaluronique, qui jusqu’à présent était la seule option, avec l’avantage d’un traitement permanent,  alors que les injections d’acide hyaluronique sont à renouveler à intervalle de 6 à 12 mois pour un résultat pérenne.

Désormais, nous voici parvenus au stade de la nano-filtration. Ainsi, ce sont les cellules souches, riches en facteurs de croissance,extraites de la graisse autologue du patient, appelées « nanofats », qui vont être utilisées pour leur propriété de rajeunissement de la peau.

Cette matrice cellulaire conserve de surcroit sa propriété à développer de nouvelles cellules graisseuses, rendant pérennes les résultats. Elles sont injectées à l’aide d’un mésogun (pistolet muni de micro-aiguilles pour la pénétration de la solution). L’utilisation des nanofats permet de remédier aux dégradations de la texture de la peau, notamment d’atténuer les taches brunes, de mélasma ou de lentigos, et bien sûr de combler de façon plus subtile les ridules.

La valeur ajoutée des nanofats en médecine esthétique et en chirurgie plastique :

Grâce à leurs propriétés à régénérer les tissus, on peut désormais remédier à de nombreuses indications jusque-là sans solution.  Outre celles déjà citées, au niveau des ridules et de l’altération de la peau du visage, d’autres zones telles que les cernes, le cou, le décolleté ou le dessus des mains, sont maintenant éligibles à ce traitement. C’est aussi le cas des cicatrices chéloïdes, liées ou non à un acte chirurgical.

Dans le cadre d’une reconstruction mammaire, les nanofats auront la propriété d’améliorer la vascularisation  sanguine des peaux ayant subi des rayons, préalable indispensable à la pose d’expandeurs cutanés au terme du 6ème mois de traitement, pour permettre ensuite la pose de prothèses mammaires

Nano-Lift®, méthode mise en œuvre :

Ce qui différencie le « lipofilling » le « microfilling » et les « nanofats » est la finesse de filtration de la graisse autologue. Bien que dissociables, ces traitements, qui répondent à des indications différentes mais complémentaires, sont le plus souvent réalisés durant une même session. L’intervention se pratique sous anesthésie locale, si nécessaire associée à une légère sédation.

La graisse du patient est prélevée par le chirurgien au niveau de l’abdomen et/ou des hanches, zones où le tissu adipeux est de meilleure qualité. Une fine incision de quelques millimètres, juste pour permettre le passage de la canule, est pratiquée dans les plis naturel de la peau et la fine suture réalisée à l’aide de 2 fils sera à peine perceptible à terme.

Tout d’abord, une partie du tissu adipeux prélevé est filtrée et utilisée afin de combler de façon permanente les sillons nasogéniens, les plis d’amertume ou le menton, et aussi pour apporter du volume au niveau des pommettes, du creux orbital, ou des tempes. Sur l’autre fraction de graisse réservée et préalablement filtrée, le chirurgien en extrait ensuite par nano-filtration les nanofats, matrice cellulaire injectée par mésothérapie sur toutes les zones fragiles et délicates telles que celles précédemment décrites, cernes, taches brunes, ridules et lèvres, dessus des mains et décolleté si nécessaire.

Si pour le lipofilling (injection de graisse)  le résultat est immédiatement visible, pour les nanofats, la matrice cellulaire injectée, riche en facteurs de croissances, ne produira ses effets régénérateurs de la peau que de façon progressive, et révélera son efficience entre le 6ème et le 8ème mois. L’acte se pratique en ambulatoire, et le patient peut repartir dans les deux heures.

Nano-Lift®, c’est la solution pour retrouver de façon pérenne la plénitude d’un visage et en lisser les traits, régénérer la peau d’un décolleté ou du dessus des mains, sans aucune cicatrice.

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We have received your message and will get back to you shortly. If you have not received any email within 48 hours, please check your spam/junk email folder. Feel free to attach your phone number to your name.

Not readable? Change text. captcha txt